Mais où suis-je ? - ACCUEIL - > ÉLÈVES - > Education musicale > quatrième > Séquence spéciale "autour de la musique d’Afrique de l’Ouest" : semaine (...)
Publié : 6 juin

Séquence spéciale "autour de la musique d’Afrique de l’Ouest" : semaine 2

supports de cours, vidéos et applis

Cette nouvelle séquence nous emmènera en Afrique de l’Ouest.



Semaine 1






Commençons par un peu de géographie : l’Afrique de l’Ouest (ou Afrique occidentale) est un territoire composé de pays qui possèdent des influences et un héritage communs : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, îles du Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo, Tchad. (Les pays en gras sont d’anciennes colonies françaises).


En Afrique, la musique est une histoire de tradition qui se transmet de générations en générations, uniquement par transmission orale (on n’utilise pas de partitions). Elle varie selon les régions et les ethnies.


La musique est au cœur de la vie quotidienne et sa pratique est collective et spontanée. Chaque évènement est accompagné par des instruments, des chants et des danses (un mariage, une naissance, en enterrement, la chasse, l’abattage du bétail, une berceuse, les travaux des champs...)


1) La musique instrumentale



a) Les familles d’instruments


Il existe de très nombreux instruments en Afrique. Pour simplifier leur classement, on utilise les familles suivantes :

Cordophones : instruments qui utilisent des cordes (ex : Kora)
Aérophones : instruments dans lesquels on souffle (ex : flûtes)
Idiophones : instruments de percussions rigides (Balafon, Sanza)
Membranophones : instruments de percussions qui utilisent une membrane/peau (ex : Djembé)


Pour en savoir davantage, visite ce site sur les instruments de musique africains


Et regarde cette vidéo sur la musique africaine :




En Afrique, les tambours sont de véritables outils de communication à distance. Instruments « parlants », ils transmettent des messages selon des codes très précis : tel rythme retentira pour appeler les hommes à la construction de chemins ruraux ; lors du décès d’un membre d’une famille royale d’Afrique occidentale, le nom du défunt sera épelé dans un message tambouriné : les sons modulent suivant la tension des membranes. C’est le cas du kalungu du Nigeria, appelé également « le tambour parlant »




b) Maintenant, écoute attentivement cette musique : "Favreau " de Sungalo Coulibaly (musicien originaire du Mali)




c) Puis Réalise ces 2 applis.






Ce que je retiens sur les caractéristiques de la musique instrumentale africaine :
Le rythme prédomine avec l’utilisation de nombreuses percussions.
La polyrythmie : Superpositions de rythmes joués en même temps.
l’importance de l’ostinato(motif mélodique ou rythmique qui se répète inlassablement) : dans les tribus africaines, les musiques ont une grande importance à l’intérieur de leurs cultes idolâtres. Elle permet d’entrer en transe grâce à la répétition rythmique de la musique.


Semaine 2



2) culture générale : le rôle du griot en Afrique de l’Ouest


a) Généralités


Le griot ou griote (ou "djéli" ou "djali") est un musicien et conteur traditionnel qui véhicule oralement, de génération en génération, la mémoire collective (culture et histoire) du peuple de l’Afrique de l’Ouest. Le griot anime les fêtes familiales en chantant, jouant, contant les histoires de ses ancêtres. Il gagne sa vie en se déplaçant de village en village. Il chante généralement accompagné d’instruments, comme la kora, le balafon ou le luth djeli n’goni, souvent construits à l’aide de calebasses*. Son rôle est très important au sein de la communauté, puisqu’il a aussi un rôle de médiateur (il intervient dans les conflits) et d’éducateur.

Le griot appartient à une caste : ne pourra être griot que celui dont le père l’était. Tout enfant est initié dès son plus jeune âge aux techniques et aux savoirs de sa caste. Les familles de griots peuvent être spécialisées en histoire du pays et en généalogie, en art oratoire, en pratique musicale, ou pratiquer les trois, en fonction de l’habileté de chaque griot. Le griot bénéficie d’une grande liberté d’expression dans ses opinions, sans risque de représailles, du fait que toute fonction politique lui est interdite.




La calebasse est une grosse courge aux parois dures (qui peut atteindre 1 mètre de diamètre), séchée et vidée qui, en Afrique notamment, sert de récipient, d’ornement et de caisse de résonance pour de nombreux instruments de musique.


Galerie d’images d’objets réalisés avec une calebasse


instruments africains construits avec des calebasses



Dans cette vidéo, tu comprendras encore mieux comment utiliser ces instruments.




b) Présentation d’un griot célèbre : Toumani Diabaté


Toumani Diabaté est né en 1965 à Bamako au Mali. Il est issu d’une famille de griots exceptionnels et joueurs de kora. Son père, Sidiki Diabaté né en Gambie, joueur de kora connut une notoriété légendaire dans l’Ouest de l’Afrique (1922-1996). Toumani a appris à jouer de la kora dès l’âge de 5 ans. Il joue souvent en duo avec son fils, Sidiki junior (né en 1992)


Toumani et son fils Sidiki junior Diabaté jouant ensemble de la kora.




Il a collaboré avec la chanteuse Kandia Kouyaté, avec Ballaké Sissoko (autre grand joueur de Kora), Taj Mahal (musicien de blues américain) , ainsi qu’avec Ali Farka Touré (1939-2006 ; guitariste et chanteur malien) avec qui il produit en 2005 un album "In the Heart of the Moon". La chanson Tapha Niang fait partie de la bande originale du jeu vidéo "LittleBigPlanet" sorti en 2008.
Toumani et Sidiki Diabaté ont collaboré avec -M- (Mathieu Chedid) en formant le groupe "Lamomali"en 2017.


Toumani Diabaté et Ali Farka Touré, en concert en 2005.




La musique "Tapha Niang" a servi dans le jeu vidéo "the little big planete".




"Manitoumani" du groupe "Lamomali" (Toumani et Sidiki Diabaté -M- et Fatoumata Diaxara (chanteuse malienne).




Toumani Diabaté se mobilise pour aider à la préservation de l’héritage de la musique de la kora traditionnelle au Mali et pour éduquer les générations futures à conserver leur riche patrimoine musical.


Réalise ces 2 applis, l’une sur les instruments africains, l’autre sur le rôle du griot en Afrique de l’Ouest






A la semaine prochaine, pour la suite de notre voyage en Afrique.

Documents joints