Mais où suis-je ? - ACCUEIL - > ÉLÈVES - > SEGPA > Des statuettes en Segpa !
Publié : 10 février

Des statuettes en Segpa !

Au cours de ces deux dernières séances d’arts plastiques, les élèves de 4ième et 3ième segpa ont imaginé, conçu et réalisé des statuettes à la manière de « Giacometti ».

La technique :

Par groupe de deux élèves :
- environ 1 mètre de fil de fer ou de câble électrique.

Etape 1 : Réfléchir aux sujets. Trouver des idées de scènes ou deux personnages interagissent : 2 amoureux, 1 parent et son enfant, 2 sportifs, 2 joueurs d’échecs, 2 acrobates, 2 danseurs… pad de limite autre que celles de l’imagination !

Etape 2 : préparer les figurines avec le fil de fer en respectant la méthode suivante :

D’abord on plie le fil de fer en deux, on fait quelques tours en haut pour former la tête. Puis on forme les deux bras (on entortille à chaque fois, bien plus que sur le dessin). Puis enfin, on plie chaque morceau qui pendouille en deux pour former des jambes. Le fil de fer est entortillé sur le ventre pour terminer le personnage.
Etape 3 : c’est la « sculpture » de l’attitude des personnages. On donne au personnage en fil le mouvement, l’expression que l’on souhaite. Un élève du binôme peut mimer pendant que l’autre arrange le personnage en fil de fer pour lui trouver la bonne attitude.

Etape 4 : on recouvre les personnages de papier journal encollé de colle à papier. C’est une étape un peu délicate. Il faut essayer de ne pas faire trop de bourrelets, et bien serrer le journal contre le fil de fer pour que le personnage soit vraiment filiforme, comme chez Giacometti. Le personnage doit être intégralement recouvert, y compris les mains.

Etape 5 : On scotche les pieds des personnages sur un socle. Comme le personnage est très léger, cela tient très bien debout.
Etape 6 : Peinture de la statuette. On met 2 couches. Quand la première couche est sèche on peut très bien remettre le personnage dans la bonne position (position souvent malmenée par l’étape enrobage et peinture).
La deuxième couche permet de « boucher les trous » avec la peinture pour qu’on voie moins les imperfections du corps.

Voici quelques images des réalisations des élèves :

Portfolio automatique :