Mais où suis-je ? - ACCUEIL - > ÉLÈVES - > Education musicale > quatrième > Séquence spéciale autour de la musique d’afrique de L’Ouest "semaine (...)
Publié : 6 juin

Séquence spéciale autour de la musique d’afrique de L’Ouest "semaine 1"

supports de cours, vidéos et applis

Cette nouvelle séquence nous emmènera en Afrique de l’Ouest.



Semaine 1






Commençons par un peu de géographie : l’Afrique de l’Ouest (ou Afrique occidentale) est un territoire composé de pays qui possèdent des influences et un héritage communs : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, îles du Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo, Tchad. (Les pays en gras sont d’anciennes colonies françaises).


En Afrique, la musique est une histoire de tradition qui se transmet de générations en générations, uniquement par transmission orale (on n’utilise pas de partitions). Elle varie selon les régions et les ethnies.


La musique est au cœur de la vie quotidienne et sa pratique est collective et spontanée. Chaque évènement est accompagné par des instruments, des chants et des danses (un mariage, une naissance, en enterrement, la chasse, l’abattage du bétail, une berceuse, les travaux des champs...)


1) La musique instrumentale



a) Les familles d’instruments


Il existe de très nombreux instruments en Afrique. Pour simplifier leur classement, on utilise les familles suivantes :

Cordophones : instruments qui utilisent des cordes (ex : Kora)
Aérophones : instruments dans lesquels on souffle (ex : flûtes)
Idiophones : instruments de percussions rigides (Balafon, Sanza)
Membranophones : instruments de percussions qui utilisent une membrane/peau (ex : Djembé)


Pour en savoir davantage, visite ce site sur les instruments de musique africains


Et regarde cette vidéo sur la musique africaine :




En Afrique, les tambours sont de véritables outils de communication à distance. Instruments « parlants », ils transmettent des messages selon des codes très précis : tel rythme retentira pour appeler les hommes à la construction de chemins ruraux ; lors du décès d’un membre d’une famille royale d’Afrique occidentale, le nom du défunt sera épelé dans un message tambouriné : les sons modulent suivant la tension des membranes. C’est le cas du kalungu du Nigeria, appelé également « le tambour parlant »




b) Maintenant, écoute attentivement cette musique : "Favreau " de Sungalo Coulibaly (musicien originaire du Mali)




c) Puis Réalise ces 2 applis.







Ce que je retiens sur les caractéristiques de la musique instrumentale africaine :
Le rythme prédomine avec l’utilisation de nombreuses percussions.
La polyrythmie : Superpositions de rythmes joués en même temps.
l’importance de l’ostinato(motif mélodique ou rythmique qui se répète inlassablement) : dans les tribus africaines, les musiques ont une grande importance à l’intérieur de leurs cultes idolâtres. Elle permet d’entrer en transe grâce à la répétition rythmique de la musique.